Charleville-Compostelle 8-29 juillet 2017 à vélo

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 DE CHARLEVILLE À COMPOSTELLE EN VÉLO

De retour à Charleville après un périple formidable, sans incident majeur mais rempli de découvertes, d’émerveillement, de solitude et de rencontres enrichissantes. 

J’en rêvais depuis longtemps. Je l’ai fait, en suis heureux et fier. 

 Un immense merci à tous ceux qui m’ont encouragé de leurs sms, coups de fils, « like » sur Facebook, messages via Arielle….. 

 Quelques chiffres pour illustrer cette aventure inoubliable :

 

            1     nuit dans la nature

 

            1     nuit d’orage en chambre d’hôte

 

            1     nuit chez des amis d’amis (merci, F)

 

            1     bronzage partiel de cycliste ? je vous laisse deviner le profil comique vanille-chocolat

            1     barbe de 3 semaines

            1     crevaison 

            3     nuits en auberge (bouchon d’oreilles nécessaires ! ) 

            4     litres d’eau + 1 bière en moyenne par jour 

            5     rayons cassés et une nouvelle roue 

            7     kilos, le total embarqué de mon barda (tente, sac de couchage, vêtements…) 

            8     kilos perdus 

          14     nuits sous la tente au camping : monter démonter monter démonter... 

          21     jours sur la route 

          37     magnifiques tampons sur mon credantial 

          50     €uros, le prix de ma vieille monture (achetée sur le Bon Coin, offerte à Compostelle avant de prendre le bus et l’avion du retour

         112    heures à cheval sur mon vélo 

     2 123     kilomètres engloutis, dont 1272 en France et 851 en Espagne 

   21 310     mètres de dénivelé  

   93 116     kcalories dépensés (régime taboulé-sardines en France et tapas en Espagne) 

 17 juillet     journée la plus courte à vélo : Incident sur ma roue arrière… 32 km et arrêt obligatoire à Bergerac.  

18 juillet      journée la plus chaude : canicule à Mont-de-Marsan, 40° sur la route 

19 juillet      journée la plus humide : orage, pluie et brouillard avant Roncevaux 

27 juillet      journée la plus dure : 155 km, 9 heures de pédalage et 3 078 m de dénivelé….

 

De belles rencontres et plein de discussions avec : 1 espagnol, 1 allemand, 1 brésilienne, 2 boliviens, 2 italiens, 2 coréens, 3 belges, 4 américains, des français ….

Et pour finir, le plus important :  12 bougies allumées dans la cathédrale de Santiago de Compostela pour tous mes amis et connaissances qui m’ont porté dans leurs pensées et prières et, dans la même intention

  

 1 murmure de Laudate Dominum de Mozart sur les bancs de la cathédrale de Santiago.