NAISSANCE DU BOURDON RP08

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 Le bourdon

 Toc, toc, toc, ce sont des pèlerins qui vont à Compostelle… Depuis la nuit des temps, les pèlerins qui vont à la rencontre de saint Jacques, sont précédés par ce bruit caractérisé de ce bâton scandant les pas de celui qui a tout quitté pour réfléchir sa vie. Du moins c’était presque encore ainsi en l’an 2009.

Cette année-là j’avais sollicité chez nos amis pèlerins de Perpignan d’être hospitalière deux semaines au gîte. Le président m’avait demandé, de cuisiner pour accueillir Maria la présidente de la fédération française des associations de pèlerins, accompagnée d’un membre du Conseil de l’Europe de Luxembourg. Mes convives parlèrent du chemin que le président de l’association de Perpignan avait balisé et faisait vivre, et il fut aussi beaucoup question de l’année sainte 2010. Maria exposa le projet de faire converger des pèlerins des confins de l’Europe vers Santiago avec bourdon et livres d’or, avec à chaque passage de frontière une cérémonie entre associations pour remettre bourdon et livres d’or ayant cheminés sur les chemins nombreux qui mènent à Compostelle. L’intention était de faire vivre le chemin en sollicitant les municipalités pour organiser une réception ou ne serait-ce que marquer le passage de cette belle chaine d’amitié et d’entente entre Européens pour aller jusqu’à Santiago.

Toc, toc, toc, ce sont des pèlerins Européens qui vont à Compostelle… Depuis la nuit des temps, les pèlerins en route vers la Galice une calebasse fixée à cette canne ouvragée, décorée pendant ces longues soirées passées à rêver de la tombe de l’apôtre Jacques, canne qui rythme leur marche vers sa tombe tout au bout du continent!

Rentrée dans nos Ardennes, je fis part à Max Lefèvre, notre président d’alors, ce qui se préparait et avec les membres du bureau nous nous sommes mis en ordre de marche pour accueillir livres d’or et bourdons au Gué d’Hossus des mains de nos amis pèlerins Belges et leur faire traverser les Ardennes et même au-delà jusqu’à la frontière espagnole.

Christine, notre présidente actuelle, avait avec quelques infirmières et amies de l’hôpital été chez le sculpteur Ardennais Éric Sléziak, sculpté un joli bouquet de fleurs que vous pouvez voir dans l’entrée de l’hôpital de Manchester. Pourquoi ne pas suivre son exemple et créer notre bourdon. Un membre de l’équipe a dit « c’est facile je propose de partir avec une barre à rideau » et j’ai répondu « pourquoi pas,

j’en prépare 2 chez le sculpteur avec en métal une coquille et une feuille de chêne pour pommeau! ». Et grâce à Christine et une autre amie du conseil général et surtout grâce à monsieur Sléziak nous avons enfilé de bleu de chauffe et essayé de faire nos bourdons ardennais avec notre coquille et feuille de chêne telles qu’elles figurent sur notre tampon.

Mais aussi il fallait traverser nos Ardennes et faire que ce chemin existant mais très discret, soit reconnu et vive au rythme de l’année sainte et ce en tant que chemin européen. Donc, nous avons écrit dans les municipalités pour informer les maires et conseillers municipaux. Ensuite avec Max nous sommes allés rencontrer ces maires, nous leur avons demandé comment ils comptaient recevoir ces gages de l’Europe, nous avons été bien reçus et voilà ce que nous avons fait avec tous les membres de RP08 et avec l’aide de la conseillère de Signy-L’abbaye, Élisabeth FAILLE et les conseillers municipaux.

Toc, toc, toc, ce sont des pèlerins qui vont à Compostelle… Tout en cheminant le pèlerin venu des confins de l’Europe s’imprègne des paysages, des architectures des villages traversés et plus particulièrement des édifices et surtout des églises, leurs décorations et leurs orgues! C’est souvent là qu’il trouve une halte et de quoi tamponner sa credencial !

Pour cette première journée, il fallait accueillir nos amis belges, leurs bourdons et livres d’or. Tous les membres de RP08 se sont retrouvés en fin de matinée à l’Albratos maison des handicapés belges et français, un éducateur nous a fait visiter cet établissement magnifique et après un repas tiré du sac les membres de RP08 ainsi que quelques handicapés et leur moniteur se sont rendus au Gué d’Hossus à la rencontre des pèlerins belges qui avaient marché munis du livre d’or et des bourdons des pèlerins du nord de l’Europe. La rencontre a été chargée d’émotions et nous avons tous ensemble, membres de RP08, pèlerins belges, membres de l’Albratos, marché vers Rocroi. Nous avions rendez-vous à l’église où le prêtre a béni les bourdons, des livres d’or et les pèlerins. Ensuite nous avons pris un repas rapide parce que Christine nous attendait dans une salle pour nous parler du don d’organes. Un groupe d’ardennaises nous ont conté la légende de Maugis avant que nous ne soyons réunis à l’hôtel de ville pour remercier les pèlerins belges et recevoir de ceux-ci les livres d’or et bourdons, en outre recevoir une petite toile que mes amis de l’Albratos avaient peinte, avec notre logo, et boire le verre de l’amitié avant de nous séparer après cette journée si remplie et si émouvante.

Toc, toc, toc ce sont les pèlerins ardennais qui accompagnent les bourdons et livres d’or en la personne de Josée et Daniel pour nous appeler au le pèlerinage vers Compostelle là où l’apôtre Jacques a débarqué d’après la légende pour convertir les peuplades celtibères, et depuis, il appelle chaque année des Européens à marcher en pèlerins.

Le lendemain après un petit déjeuner, des pèlerins de RP51 se sont joints aux membres de RP08. Josée et Daniel qui avaient reçu les bourdons et livres d’or de nos amis belges, ouvraient cette marche qui s’achèverait à la frontière espagnole. Très conscients de l’importance de leur mission, ils dormirent avec ces trésors dans leurs sacs de couchage pendant toute la traversée de la France ! La première étape était Signy-L’abbaye où nous attendait Élisabeth Faille, à l’église deux chorales, un repas était servi dans le complexe sportif où nous avons dormi ! De Signy-L’abbaye nous avons marché jusqu’à Justine où attendait chez Alain créateur de gestionnaire du refuge des pèlerins, le président des cueilleurs de pommes, donc ensemble nous avons planté un pommier sur une aire de repos, et nous avons passé la nuit à Justine pour la plupart d’entre nous.

Le lendemain l’étape nous emmena de Justine à Château-Porcien, nous avions rendez-vous avec nos aînés, pour partager un gouter et se retrouver à la chapelle pour prier Saint Jacques et bénir ceux qui vont aller à Compostelle. Ensuite les pèlerins des Ardennes et de la Marne se sont installés pour passer la nuit mais avant, nous avions passé une soirée mémorable avec deux chorales. Au petit déjeuner le lendemain, le président et des membres de RP51 étaient là, et nous partîmes d’un bon pas vers Bazancourt où nous avions prévu une étape avant une splendide étape à la cathédrale de Reims, c’est là que ce faisait la passation du bourdon et notre livre d’or, Josée et Daniel toujours porteurs des deux bourdons danois et polonais avec l’intention de les emmener à Santiago, les Rémois se chargeant d’un bourdon préparé sur les rives de la Meuse.

Le lendemain nos Ardennais, plusieurs pèlerins rémois se mirent en route avec pour objectif en 18 étapes de rejoindre la cathédrale de Vézelay ! À l’étape suivante ils étaient quatre-vingt lors de la rencontre avec Via Francigéna et marquer leur passage en mettant à la mairie de Vaux de Menze, une plaque commémorant cette rencontre ! Lac du Der, Brienne le Château, Bragelone, Chablis, Auxerre, et Vézelay ils ont marché accompagnés de pèlerins jeunes ou âgés et de jeunes scouts avec un moral fort même quand une pancarte annonçait : Saint Jacques 1796km !

En quittant Vézelay ils se dirigèrent, toujours avec les bourdons et livres d’or et selon le chemin emprunté depuis la nuit des temps, vers La Charité, Bourges, Issoudun, Argenton/Creuse, Gargilesse, le lac Chambon, La Souterraine, St Léonard de Noblat, Limoges, La Coquille, Sorgue, Périgueux ! Toujours accompagnés de pèlerins jeunes et moins jeunes, scouts et même fanfare, ils ont été accueillis dans des monastères, des écoles, d’anciennes colonies de vacances SNCF. Une pancarte leur indiquant : Saint Jacques 1534km ! Pour leur passage, certaines localités plantaient un arbre, figuier, pommier ou châtaigner sur ce chemin!

Partis de Rocroi le 22juin, le 3 août ils sont à Périgueux, et ils passèrent Ste Foy la Grande avec cette pancarte : St Jacques1075 KMS !!! Il y a eu une cérémonie sur le pont de Castel- Monrond, un souper offert par la mairie à La Réole. Bazas, Roquefort et enfin la pancarte : St Jacques 1000km !

Mais Josée est épuisée et 12 août à Mont de Marsan, elle quitte ce pèlerinage, Daniel continue avec les deux bourdons et les livres d’or qu’il remettra à Saint Palais cinq jours après aux membres de la fédération lors d’un rassemblement pour que les bourdons et livres d’or soient acheminés à Santiago en septembre !!!

Josée et Daniel seront présents en septembre à Santiago pour assister à la bénédiction des bourdons et livres d’or qui repartiront au Puy en Velay pour figurer au siège de la fédération.

Ceci est donc la saga des deux bourdons, un en vitrine au Puy en Velay et l’autre à notre association.

Lucette

Sous-catégories